San-Antonio, Frédéric Dard ou l'art d'écrire des polars

Aujourd'hui, c'est vendredi, le week end, bientôt le printemps, je me sens d'humeur joyeuse, ce sera donc un coup de cœur littéraire

Le livre s'intitule "Ménage tes méninges" de la série San-Antonio (édition Fleuve Noir) écrit par Frédéric Dard. J'ai une tendresse toute particulière pour ces livres, car mon papa m'a fait découvrir les "San Antonio" quand j'étais adolescente.

San-Antonio, c'est avant tout un univers, une ambiance car ce sont des polars, et surtout un langage ! En effet, l'écriture est "imagée", puisque Frédéric Dard utilisait des mots d'argot et des mots de sa propre invention. Donc, il se peut que vous soyez surpris au cours des premières pages, mais rassurez-vous, cela n'empêche en rien la compréhension, bien au contraire.

Tout d'abord, laissez moi présenter les personnages principaux. Le commissaire de police San Antonio est un séducteur quinqua, sûr de lui et son intelligence, il s'emploie à résoudre des enquêtes toutes plus farfelues les unes que les autres. Il est accompagné de son fameux binôme l'inspecteur Alexandre-Benoît Berrurier, un peu alcoolique et l'hygiène douteuse, il manie la langue de Molière de manière très très particulière :

[...] Le julot que vous savez a vraiment eu un accident et je m'ai payé la croisière pour des clopinettes galvanisées. C'est lui même cette patate, qui s'a foutu sous la roue d'un vélo [...] Si qu'on avait voulu l'assaisonner, on aurait pris du véhicule plus costaud non ?

Dans cet épisode, les deux compères se retrouvent à Cuho (comprenez Cuba) pour enquêter sur une histoire d'espion et de menaces sur la ville de Pointe-à-Pitre, s'ensuit alors toute une série de mésaventures, de quiproquos et autres "bastons" !

C'est drôle (ce sont les seuls livres qui me font rire aux éclats comme ça), fin, extrêmement bien écrit (si vous aimez Audiard père, vous aimerez Dard), une fois la première ligne lue, on ne décroche plus jusqu'à la dernière.

Voici un nouvel extrait :

Votre San-A., fringué en quinquagénaire bisnessman helvète (costard noir, col glacé, moustache blonde, lunette d'écaille, bitos à bord roulé) se trouvait placé derrière Berrurier. Cette position privilégiée m'a permis d'observer le comportement du Gros [...] Il se trouvait aux côtés d'une aimable Américaine volubile [...] Elle parlait aussi peu français que Béru parle anglais [...] Béru lui a offert sa ration de chewing-gum et la dame son taf de bordeaux. Bref, l'harmonie la plus parfaite a régné.

Et pour finir quelques expressions :

  • Biscotte = because = parce que
  • Sa Grosseur, le Mahousse, le Gros, le Mastar, le Monstrueux = Berrurier
  • Un  mimi mouillé = un french kiss
  • Turne = chambre
  • Blaze = nom

Il y en aurait encore des milliers, mais le mieux est encore de lire cette série pour en apprécier au mieux le style.

Bonne lecture !

Aucun commentaire

Catégorie : Humeur | Vendredi 18 mars 2011, 19h03

Tags : critique, livre

Poêlée aux deux poivrons, poulet, riz basmati et sauce soja

Cette recette est une "recette test", comprenez : je ne l'ai jamais réalisée avant. Dans le train, je me suis dit que ce mélange pouvais être intéressant ! En même temps, je ne prends pas trop de risque, ce ne sont pas des ingrédients très exotiques, ni très compliqués à cuisiner.

Ingrédients

  • 1 poivron vert
  • 1 poivron rouge
  • 1 oignon
  • 2 filets de poulet
  • 125g de riz basmati
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja

Réalisation

Commencer par émincer les poivrons en prenant soin de bien enlever les graines qui sont à l'intérieur. Hacher l'oignon finement. Enfin, couper les filets en cube.

Faire chauffer deux cuillères à soupe d'huile d'olive dans un wok (ou une sauteuse), et commencer par faire revenir l'oignon jusqu'à ce qu'il soit translucide, puis rajouter les poivrons et laisser cuire à feu moyen, ils doivent être juste tendres.

Ajouter le poulet dans la préparation poivrons/oignon. Lorsque tout est bien saisi, verser la sauce soja et remuer pour que celle-ci imprègne bien tous les ingrédients.

Faire cuire le riz comme indiqué sur le paquet, et l'incorporer à la poêlée. Rectifier l'assaisonnement si besoin, la sauce soja étant déjà salée.

Bon appétit !

Aucun commentaire

Catégorie : Plats complets | Mardi 15 mars 2011, 22h25

Tags : poulet, poivrons, légumes, riz

Ragoût de petits pois, pommes de terre, lardons et sauté de dinde

Le ragoût est en général un plat riche en légume et consistant, de plus il est également accessible aux cuisiniers novices. La recette vient de ma mère qui la prépare souvent lorsque nous nous retrouvons en famille. J'aime bien cette recette car elle permet de cuisiner facilement des légumes et en plus elle n'est pas coûteuse.

Ingrédients

  • 300g de sauté de dinde ou 500g de saucisse type chipolata
  • 500g de petits pois
  • 4 ou 5 pommes de terre
  • 150g de lardons "allumettes"
  • 1 oignon
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomates
  • 1 cube de bouillon de volaille 
  • 1 cuillère à soupe de farine

Réalisation

Commencer par faire bouillir les pommes de terre coupées en quartier, et réserver. Préparer le bouillon de volaille en délayant celui-ci avec 75 ml d'eau.

Faire revenir la dinde dans une sauteuse, une fois celle-ci bien saisie, ajouter les oignons et enfin les lardons. Lorsque les ingrédients sont revenus, saupoudrer de la cuillère à soupe de farine. Remuer : il faut que la préparation soit homogène. Verser le bouillon sur la préparation et remuer à nouveau.

Ajouter la cuillère à soupe de concentré de tomate, puis verser 300 ml d'eau de façon à rendre plus liquide la préparation.

Mijoter à feu doux pendant 10 minutes.

Verser les petits pois et laisser cuire 5 minutes. Ajouter enfin les pommes de terre.

Faire mijoter encore 15 minutes.

Bon appétit !

Aucun commentaire

Catégorie : Plats complets | Lundi 14 mars 2011, 20h26

Tags : ragoût, légumes, pommes de terre, petits pois, facile, dinde

Escapade bordelaise : où manger, et ne pas manger

Que faire lors d'une escapade à Bordeaux (à part boire du vin) ? Le Sud Ouest étant réputé pour ses bonnes tables, on cherche à bien manger. Mais hélas, parfois on peut tomber sur une coquille, une déception, un fake pour parler geek. Et ce fake se nomme le "Chai d'Oc".

Le Chai d'Oc

Petite analyse rapide du menu que nous avons choisi ce jour là, c'est à dire deux menus à 31€ (les titres des plats sont donnés de mémoire).

Premier menu

Entrée : Salade landaise au foie gras
Plat : Entrecôte grillée échalotes confites
Dessert : Moelleux au chocolat

Deuxième menu

Entrée : Assiette de saumon fumé
Plat : Brochette de saint-jacques, gambas et chorizo
Dessert : Crème brulée

Comment dire ? J'ai longtemps cherché le foie gras dans ma salade... mais je ne l'ai pas trouvé. J'avais demandé mon entrecôte bien cuite, elle était carbonisée et j'ai cherché là aussi mes échalotes. Touche positive, le moelleux au chocolat était parfait. Puis, l'assiette de saumon sortait visiblement du réfrigérateur et semblait y avoir séjourné un peu trop loooongtemps et pour couronner le tout, le plat était bien trop salé. Les saint-jacques sur la brochette était trop cuites et pas salées. Et enfin, pour finir, la crème brulée avait l'aspect d'un porridge un peu trop humide.

Ajouter à cela la musique beaucoup trop forte (comme dans un bar en fait), la table qui colle, la lumière tellement tamisée qu'on ne distingue pas le contenu de l'assiette, et vous obtenez un restaurant à éviter !

La douloureuse : 78€

La Villa Tourny

Mais parfois on tombe sur une bonne surprise, et celle-ci se somme la "Villa Tourny" 20, Allées de Tourny, 33000 Bordeaux. Nous avons pris deux plats en direct pour le déjeuner.

Plat 1 : Suprême de volaille, sauce champignon, purée maison
Plat 2 : Entrecôte et frites maison

C'était juste délicieux. Le suprême était fondant, parfaitement cuit, la sauce était légère, et la purée très très bien assaisonnée et réellement "maison". La cuisson de l'entrecôte était réellement saignante, toutefois les frites étaient un peu molles.

L'ambiance est assez chic, un peu bobo faut avouer, le service irréprochable... je recommande donc fortement ce restaurant, pour le midi ou pour le soir, vous ne serez pas déçu !

La douloureuse : 50€

Aucun commentaire

Catégorie : Humeur | Mardi 08 mars 2011, 20h45

Tags : restaurant, prix, critique, dessert

Tarte aux pommes rapide et facile

La tarte aux pommes c'est un peu le dessert "par défaut", facile à faire et pas cher, en général on ne prend pas trop de risque.

Voici ma recette :

Ingrédients pour la pâte brisée (pour un moule de 26 cm)

  • 375 g de farine
  • 185 g de beurre ramolli
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 75 ml d'eau

Ingrédients pour la compote de pommes

  • 4 petites pommes + 2/3 pommes pour la tarte
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé

Ne pas oublier de préchauffer le four à 200°

Tout d'abord la compote de pomme...

Couper les pommes en petits quartiers, puis les mettre dans une casserole à fond épais avec une cuillère à soupe d'eau. Cuire jusqu'à ce que les pommes soient tendres, puis ajouter le sucre et le sucre vanillé. Enfin, les passer au blender ou au mixeur. L'idée étant d'avoir une compote bien lisse.

puis la pâte brisée...

Dans un saladier, verser la farine et ajouter le beurre coupé en dés et mélanger avec les doigts de façon à obtenir un mélange homogène (un peu comme un crumble). Ajouter le sucre et le sel.

Faire un puits puis ajouter la moitié de l'eau et mélanger rapidement, ajouter le reste d'eau de façon à constituer une pâte. Ne pas hésiter à rajouter un peu d'eau si la pâte est un peu trop collante.

Former une boule et disposer la pâte dans du film étirable. Laisser la pâte au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Puis, fariner le plan de travail, étaler la pâte et garnir le moule à tarte au préalable beurré.

et enfin la tarte...

Etaler la compote de pomme sur la pâte, et disposer les pommes coupées en quartier. Je verse un sachet de sucre vanillé sur les pommes pour qu'elles soient bien caramélisées.

Hop, au four à 200° pendant 30 minutes !

Bon appétit !

1 commentaire

Catégorie : Desserts | Mercredi 02 mars 2011, 20h06

Tags : tarte, pommes, pâte brisée, dessert